Imprimer cette page

Nous suivre

Actualités

Les réfugiés français et étrangers de la Première Guerre mondiale en milieu rural

A partir du 07/08/2018

arch_dep_lozere_gare_la_bastide.jpg

Nous souhaitons vous présenter très brièvement le mémoire de madame Lucie Boulet, originaire du Malzieu-Forain, intitulé Les réfugiés français et étrangers de la Première Guerre mondiale en milieu rural : l'exemple de la Lozère (1914-1922), soutenu dans le cadre de son Master 2 à l'université de Clermont Auvergne (63), sous la direction de messieurs Nicolas Beaupré et Stéphane Le Bras, maîtres de conférences en Histoire contemporaine. Celui-ci, qui a d'ailleurs été reçu avec la mention "très bien", sera très prochainement disponible à la consultation aux Archives départementales de la Lozère.

Cette étude s'articule en trois chapitres.

Le premier évalue la contribution de la Lozère dans ce devoir d'accueil. Il met en évidence la fréquence des arrivées, les populations de réfugiés ainsi que les moyens mis en œuvre pour leur réception et les conditions dans lesquelles ils ont été accueillis.

Le second aborde la considération des réfugiés comme victimes de la guerre dans la société en guerre. Il s'agit de présenter leur état moral et leurs conditions de vie, leur prise en charge administrative et associative ainsi que leurs rapports avec la population locale.

Enfin, l'ultime chapitre reprend la même problématique dans le cadre d'une société endeuillée. Il concerne la gestion des recours, les conséquences de leur passage, la participation de la Lozère à la reconstruction des régions dévastées et la place des réfugiés encore présents.

Les réfugiés français et étrangers de la Grande Guerre en France constituent un sujet d'étude riche et complexe. Celle-ci effectuée dans un département de l'arrière permet d'apporter des éléments nouveaux à l'histoire des populations civiles pendant le conflit.

Comme l'écrit Madame Lucie Boulet dans son mémoire...

En savoir plus


Nouveau : la publication du répertoire numérique détaillé de la série X

A partir du 06/07/2018

arch_dep_lozere_repertoire_x.jpg

Nouveau : la publication du répertoire numérique détaillé de la série X Assistance et prévoyance sociale 1800-1940, par Alain Laurans, Conservateur du patrimoine.

Après la sous-série 3 Q (fonds de l'enregistrement et du timbre) et la série U (archives judiciaires), un 3e répertoire numérique détaillé, celui de la série X, résultat du classement et de l'inventaire des fonds d'archives modernes (1800-1940), est consacré à l'assistance et prévoyance sociale, fondements de l'action sociale menée en Lozère. Il évoque la gestion hospitalière, les organismes de bienfaisance, de mutualité et de prévoyance sociale qui existaient des années 1850 aux années 1940.

Le répertoire comporte également de nombreuses indications fort utiles sur le cadre réglementaire et la constitution des fonds. Bien plus encore, cet instrument de recherche fournit de précieux renseignements sur l'évolution de la législation pour les différentes rubriques des sous-séries analysées (1 X Administration hospitalière ; 2 X Bureau de bienfaisance ; 3 X Assistance sociale ; 4 X Prévoyance sociale et 5 X Assurances sociales et Allocations familiales). À cela s'ajoutent des sources complémentaires et une bibliographie générale et locale développée.

En savoir plus


Modification des horaires d'ouverture au public cet été

A partir du 26/06/2018

arch_dep_lozere_ouverture_2.jpg

Non, non... Ce n'est pas une nouvelle fermeture annoncée, (attendez tout de même de lire la suite de l'article), mais bien une modification des horaires d'ouverture au public cet été, incluant les lundi après-midi, de 13h à 17h30, du 1er juillet au 31 août 2018.

Le résultat du petit sondage, lancé sur notre site Internet il y a quelques semaines a donné son verdict. Et la préférence est bien au lundi après-midi par rapport au samedi matin pour la majorité des personnes ayant répondu à ce sondage. En conséquence nous n'assurerons plus l'accueil du public le samedi matin.

Également et à titre exceptionnel, la salle de lecture des Archives départementales de la Lozère sera fermée au public, le mardi 3 juillet 2018 le matin, en raison de réunions de l'ensemble du personnel, préparatoires au fonctionnement et à l'analyse des axes de travail prioritaires au projet de notre direction pour 2018-2021. Réouverture de celle-ci l'après-midi, à 13h.

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser par avance pour ce désagrément.

Nos habituels passionnés, qui, pour diverses raisons, dont celle de planifier leurs recherches en fonction des jours d'ouverture de la salle de lecture, ont ainsi la possibilité de prolonger leurs recherches ou d'en effectuer de nouvelles en ces lundis après-midi. Et c'est également l'occasion pour le personnel présent, de vous accueillir, et pourquoi pas de vous présenter les missions des Archives départementales, ainsi que leur travail au quotidien, afin de vous faciliter encore plus librement l'accès à votre patrimoine conservé dans notre département : la Lozère.

Le 1er lundi après-midi d'ouverture est le 2 juillet 2018.

Alors n'hésitez pas, ne prenez pas rendez-vous et venez nous voir tout simplement sans compter !!!


Archives restaurées en 2017

A partir du 14/06/2018

arch_dep_lozere_restauration.jpg

L'opération de restauration d'archives pour 2017 a ciblé quelques documents en mauvais état matériel, notamment la sous-série 3 Q des registres de l'Enregistrement pour les bureaux du Malzieu, Marvejols, Saint-Germain-de-Calberte et Saint-Chély-d'Apcher, ainsi que la série E et sous-séries E-Dépôt et H-Dépôt pour la restauration de plusieurs compoix (ancêtre du cadastre), d'archives communales et de l'hôpital de Mende.

Le minutier des Archives départementales de la Lozère s'avérant tout à fait exceptionnel, par son ampleur chronologique, son importance matérielle, ainsi que par son étendue géographique, le choix des documents à restaurer s'est concentré sur les minutes des notaires de Barre-des-Cévennes, Châteauneuf-de-Randon, Mende, Moissac-Vallée-Française, Nasbinals, Le Pompidou, Saint-Laurent-de-Trèves, Serverette et Villefort.

Les Archives départementales de la Lozère consacrent un budget...

En savoir plus


Numérisation de la presse : phase 6

A partir du 23/05/2018

arch_dep_lozere_croix_lozere2.jpg

Comme nous l'avions évoqué lors de notre article en date du 25 janvier dernier, nous procédons, en co-pilotage avec Occitanie livre et lecture, à la numérisation de la presse ancienne, conservée aux Archives départementales de la Lozère. Cette association, composée d'auteurs et traducteurs, d'éditeurs professionnels, de librairies indépendantes, de bibliothèques et archives, œuvre au développement harmonieux et pérenne du livre et de la lecture dans la région. Les titres des phases 4 et 5 seront prochainement en ligne sur le site de La Région.

La phase 6 de cette opération a donc débuté et concerne la numérisation partielle des numéros du journal relié La Croix de la Lozère (1889-1944), et ce pour les années 1889 à 1892, 1909 à 1920, 1927, 1929 et 1940. Les années non mentionnées dans cet article l'ont précédemment éé et les originaux sont à nouveau mis à la disposition du public en salle de lecture.

Le nombre d'images traitées lors de cette 6e phase est d'environ de 11 000 pages.

Bonnes lectures, en public, en privé, seul, en famille, dans le cadre d'un projet ou autre manifestation.


Alain Laurans tire sa révérence

A partir du 24/04/2018

arch_dep_lozere_alain_laurans2_9.jpg

Il y a du mouvement aux Archives départementales de la Lozère. Retenez bien cette date, le départ à la retraite, ce 30 avril 2018, d'Alain Laurans, conservateur du patrimoine, qui aura marqué de son empreinte l'histoire de notre institution.

Entré aux Archives départementales de la Lozère en 1983, Alain Laurans est responsable du transfert des collections du bâtiment de la place Urbain V à celui nouveau de l'avenue du Père Coudrin. Chargé du classement des archives versées par les administrations, il s'est progressivement spécialisé dans la rédaction d'instruments de recherche qui couvrent des domaines aussi divers et variés que l'enregistrement, la justice et l'assistance. Ceux-ci étant d'une qualité scientifique et historique très remarquée, ils ont tous été validés par la direction des Archives de France. Le dernier en date sur le thème des enfants abandonnés en Lozère sortira dans les prochaines semaines.

Alain Laurans tire sa révérence !?!?! Non pas vraiment, car ses travaux spécialisés lui permettent aujourd'hui d'être reconnu comme formateur national. Une activité qu'il a commencée il y a trois ans dans plusieurs départements et qu'il va poursuivre au cours de sa nouvelle vie, en Lozère ou ailleurs.

Alors Alain, merci pour toutes ces années de passion archivistique... Et bon vent tout simplement dans ta nouvelle vie.


1re Fermeture annuelle

A partir du 19/04/2018

arch_dep_lozere_fermeture_3.jpg

Les Archives départementales de la Lozère, pour la 1re fermeture annuelle de l'année, seront inaccessibles au public, du lundi 14 mai au lundi 28 mai 2018 inclus. Réouverture de la salle de lecture le mardi 29 mai 2018 à 8h30.

Rassurez-vous : les agents ne partent pas en vacances pendant 15 jours... Dommage !?!?!

Pour information auprès des internautes et des accros aux recherches en tout genre sur la Lozère, cette fermeture annuelle est l'occasion pour nous de réaliser des travaux de réfection et de nettoyage de ce bâtiment qui vous accueille dans les meilleures conditions possibles, tout au long de l'année.

L'équipe se mobilise également pour compléter le récolement des fonds d'archives, opération qui consiste à contrôler l'intégrité des documents et à s'assurer de leur localisation. Cette fermeture permet aussi d'intensifier les opérations de classement et de reconditionnement des documents pour leur communication future. Nous réalisons ponctuellement à cette occasion des formations complémentaires sur le métier d'archiviste, auprès de l'ensemble du personnel présent lors de cette première fermeture annuelle.

Bien évidemment, le site Internet archives.lozere.fr, lui, fonctionnera pendant cette période de fermeture.


Un ouvrage : le castrum de Calberte

A partir du 05/04/2018

arch_dep_lozere_le_castrum_de_calberte.jpg

Ce quatrième volume de la collection Patrimoines de Lozère vous emmène, cette fois-ci, dans le sud du département, et plus particulièrement au cœur des Cévennes.

Il présente les principaux résultats d'une étude archéologique de longue haleine consacrée au castrum de Calberte, sur la commune de Saint-Germain-de-Calberte. L'objectif principal de cet ouvrage, dans l'attente de la publication scientifique synthétique, est de faire connaître un ensemble de constructions abandonnées depuis la fin du XVIe siècle et, par là, d'essayer d'apppréhender la vie quotidienne des Cévenols depuis l'an Mil et durant le bas Moyen Âge.

La restauration du château de Calberte, depuis les années 1960, puis l'analyse des structures conservées en élévation et, enfin, les données fournies par la fouille archéologique donnent un panel d'informations, qui, croisées, permettent aujourd'hui de restituer visuellement des bâtiments disparus depuis plus de 600 ans.

  • Ce livre vous intéresse ? Pour le commander, rien de plus simple, cliquez sur ce lien et suivez les instructions.
  • Vous voulez en savoir un peu plus, lisez donc la suite de cet article.

La petite histoire

Mais pourquoi avoir chosi d'étudier une petite communauté cévenole, à Saint-Germain-de-Calberte, dans une région où les recherches historiques sont quasi inexistantes pour la période médiévale ? Tout d'abord, ce choix trouve sa raison...

 

En savoir plus


Cours de paléographie

A partir du 12/03/2018

arch_dep_lozere_paleographie_12.jpg

Depuis la rentrée, les Archives départementales de la Lozère vous proposent de nouveaux cours de paléographie, afin de vous familiariser avec sa pratique et de mieux comprendre un document d'archives, ou bien, tout simplement pour vous remuer les méninges.

Ces cours vous sont proposés tous les troisièmes jeudis du mois, accessibles à toutes et à tous. Toutefois, et à titre exceptionnel, le prochain cours aura lieu le jeudi 15 mars 2018, de 17h30 à 19h30. Il se déroulera aux Archives départementales de la Lozère, en salle de lecture, au rez-de-chaussée. Entrée libre pour tous(tes).

N'hésitez pas à vous renseigner au 04 66 65 22 88 ou par l'intermédiaire du formulaire contact.

Pour un entrainement régulier à la paléographie, vous pouvez réaliser les différents exercices pratiques, de difficulté moyenne et d'une durée de 30 minutes environ, que vous allez retrouver en page 5 de la dernière lettre d'information n° 30, éditée par les Archives de la Lozère, intitulée "Histoire & patrimoine", ainsi que les exercices, de difficulté variable, dans les 30 autres numéros de la collection (n° 0 à 29).

Bonnes transcriptions.


Inauguration de l'exposition sur les femmes inconnues et reconnues, des Lozériennes jadis et naguère

A partir du 07/03/2018

arch_dep_lozere_expo_femmes.jpg

La semaine de la femme, avec comme point d'orgue, le jeudi 8 mars, la Journée internationale des droits des femmes, a débuté aux Archives départementales de la Lozère par l'inauguration de l'exposition Pas d'Histoire sans les femmes : des personnalités qui ont marqué la Lozère (voir article précédent), en présence de Mesdames Sophie PANTEL, présidente du Conseil départemental et Christine WILS-MOREL, préfète de la Lozère.

C'est devant une assemblée forte de plus d'une centaine de personnes que les discours ont débuté. Ils n'ont pas été sans rappeler le choix draconien qui a permis de faire ressortir et de sélectionner 19 portraits de femmes, de la période du Moyen Âge jusqu'à l'époque contemporaine et ce, dans des domaines variés, comme la politique, l'économie, le social, l'éducation, la religion, l'art...

Après les femmes reconnues, étaient évoqués les combats menés pour faire évoluer les mentalités, les actions pour la conquête de l'égalité hommes femmes, ainsi que pour l'accès aux mêmes droits.

En Lozère, pays rural, la quasi totalité des femmes habitaient autrefois à la campagne. Elles vivaient à l'ombre d'un père puis dans celle d'un mari. Effacées, soumises, elles s'activaient dans les champs, à l'atelier, à la boutique. Le ménage, la lessive, le soin aux enfants... constituaient des charges aussi lourdes mais tellement banales qu'on finissait par ne plus les voir. La vie était encore plus difficile pour la jeune fille qui s'était laissée abuser. Abandonnée par son amant de passage, chassée par sa famille, elle n'avait d'autres ressources que de placer son enfant à l'hospice.

Entrecoupée de conflits meurtriers, la vie rude était encore plus rude pour les femmes. Après les guerres de religion, elles ont connu les tourments de l'époque révolutionnaire, les guerres napoléoniennes qui leur enlevaient leurs époux et leurs enfants. Le tocsin de l'été 1914 en a fait des chefs de famille qui ont dû assurer la marche du pays. Le second conflit mondial leur a apporté son lot de souffrance et de rationnement. Elles ont ainsi pris conscience du rôle primordial qu'elles avaient tenu et de celui qu'elles devraient tenir encore. Elles sont devenues des citoyennes à part entière à qui il ne manquait que le droit de vote obtenu en 1944...

En savoir plus


Accéder à votre espace personnel Tout sur votre commune

Archives départementales de la Lozère - 12 avenue du Père Coudrin - 48000 Mende