Imprimer cette page

Nous suivre

Actualités

1903-1912, l'état civil est en ligne

A partir du 04/08/2017

arch_dep_lozere_etat_civil1.jpg

À vos écrans, à vos tablettes et smartphones... L'état civil de 1903 à 1912 est maintenant en ligne pour l'ensemble des communes de la Lozère. Les tables décennales des arrondissements de Florac et Marvejols le sont également jusqu'en 1932. l'ensemble est accessible en quelques clics.

Malheureusement, en raison du délai réglementaire de 100 ans pour la mise en ligne des données personnelles (actes et mentions marginales), les registres d'état civil pour la période de 1913 à 1932, ne peuvent être consultés en ligne. Ils sont cependant disponibles sous l'Intranet des Archives de la Lozère, à l'aide des postes informatiques mis à votre disposition en salle de lecture, aux jours et heures d'ouverture habituels.

Bonnes recherches !!!


5e rencontre sur les archives judiciaires

A partir du 21/07/2017

arch_dep_justice1.jpg

Petit zoom en arrière où le Conseil départemental, à travers la direction des Archives de la Lozère, a organisé, à nouveau avec succès à Mende, du 7 au 9 juin 2017, la 5e rencontre autour du classement et de l'exploitation des fonds judiciaires. Créées en 2013, à l'initiative d'Alain Laurans, Conservateur du patrimoine, ces rencontres ont été intégrées cette année au calendrier des stages nationaux proposés, et chaudement recommandées par la direction des Archives de France. 14 stagiaires retenus sur 27 inscrits sont venus à Mende pour participer à cette formation. Ils venaient des Archives nationales (Paris), des départements des Bouches-du-Rhône, de la Dordogne, d'Eure-et-Loir, du Gers, de la Gironde, du Loiret, du Puy-de-Dôme et des Pyrénées Atlantiques. Samuel Caldier, archiviste municipal de la ville de Mende, participait également à cette formation. De nouvelles sessions sont prévues en 2018 (quasi complète), en 2019, et plus encore, afin d'accueillir les candidats sur notre liste d'attente qui s'allonge, s'allonge...

Le succès national de cette formation tient à la qualité des intervenants et à la documentation scientifique qui est fournie aux stagiaires (et aux délicieues mignardises proposées au cours de cette session). Depuis 2011...

En savoir plus


Rencontres littéraires du Pompidou

A partir du 12/07/2017

arch_dep_lozere_pompidou1.jpg

Ce dimanche 9 juillet 2017, c'est sous un ciel mitigé parfois orageux, que les Archives départementales de la Lozère étaient invitées par l'association Serre et Valat, pour fêter ensemble les 25 ans des Rencontres littéraires du Pompidou.

Le programme de cette journée, ponctuée de conférences au temple, comme Le loup, un nouveau défi pur la France, par Hervé Boyac ou La légende des hippies, entre clairvoyance et utopie, par Hervé Pijac, a également permis aux nombreux visiteurs d'échanger avec les écrivains et éditeurs qui présentaient leurs ouvrages.

Toujours au temple, les Archives départementales, qui profitaient de l'occasion pour mettre à disposition du public quelques unes de leurs publications, présentaient l'exposition intitulée Privat, Théo, Léa, Énimie... Des enfants d'hier aux ados d'aujourd'hui, histoires d'enfances en Lozère, racontant l'histoire et la vie des enfants qui naquirent et grandirent sur les terres du Gévaudan puis de la Lozère, quelques destins d'enfants à travers un territoire et son histoire esquissés dans une sorte de grand album de famille.

L'église n'était pas en reste, car le public pouvait s'y retrouver et échanger lors de la Prise de témoignages sur la guerre 1914-1918, avec comme support, une exposition sur les peintures de La Grande Guerre.

Vivement la prochaine édition... En 2018 ?!?


Reportage aux Archives

A partir du 04/07/2017

arch_dep_lozere_tournage1.jpg

Il y a quelques jours, une équipe de France 3 Languedoc-Roussillon est venue réaliser un reportage sur un sujet évoqué lors d'une précédente actualité, l'anniversaire de la mort de la Bête du Gévaudan, le 19 juin 1767, il y a 250 ans. Ce reportage était diffusé le soir même dans votre journal régional.

Ce n'est pas une nouveauté que de recevoir des équipes de tournage de télévision, comme celle, par exemple du jeu "La Carte aux Trésors", lors d'un passage éclair aux Archives de la Lozère, de cette émission dans les années 2000, animée par Sylvain Augier, ou plus récemment, la reconstitution dans les rues de Mende, d'un crime jugé au XIXe siècle qui a également fait l'objet d'un reportage télé.

Le camp de Rieucros a lui aussi inspiré plusieurs documentaires, comme celui de Bénédicte Delfaut "Les Indésirables" en 2014. Sans compter l'enregistrement d'émissions par des radios régionales et locales, afin de présenter au public des fonds remarquables conservés en nos murs, et nos métiers au service de la mise en valeur de ce patrimoine culturel.

Je n'oublie pas non plus de vous rappeler la venue aux Archives, de personnages bien connus du public, comme par exemple Lionel et alexandre Astier, père et fils, producteurs et acteurs de la série Kaamelott.

Et ce ne sont que quelques exemples parmi tant d'autres, qui prouvent l'existence et la richesse des fonds sur l'histoire de notre département.

Alors vite, qu'un nouveau tournage débute !!!


Ouverture élargie au public cet été

A partir du 30/06/2017

arch_dep_lozere_ouverture.jpg

Non, non... Ce n'est pas une nouvelle fermeture annoncée, mais bien (pour rappel) une ouverture supplémentaire au public cet été, tous les samedis matins, de 8h30 à 12h, en juillet et août 2017.

Nos habituels passionnés, qui, pour diverses raisons, dont celui de ne pouvoir régulièrement se libérer en semaine, ont ainsi la possibilité de continuer leurs recherches ou d'en effectuer de nouvelles en ces samedis matins. Et c'est également l'occasion pour le personnel présent, de vous accueillir, et pourquoi pas de vous présenter les missions des Archives départementales, ainsi que leur travail au quotidien, et ce, afin de vous faciliter encore plus l'accès à votre patrimoine que conserve notre département : la Lozère.

Le 1er samedi matin est, comme par hasard le 1er juillet 2017.

Alors n'hésitez pas, ne prenez pas rendez-vous et venez nous voir tout simplement sans compter !!!


La Bête du Gévaudan

A partir du 20/06/2017

arch_dep_lozere_bete1.jpg

250 ans, quel anniversaire !!! C'est en effet le 19 juin 1767, que, lors d'une battue organisée par le Marquis d'Apchier, Jean Chastel eut la chance de tuer le terrible animal, près de Saugues.

Depuis le XVIIIe siècle, le nom du Gévaudan est associé à la Bête qui, du 30 juin 1764, date du décès de la première victime reconnue à Saint-Étienne-de-Lugdarès (Ardèche), jusqu'au 18 juin 1767, veille de sa mort, sévit des confins du Vivarais au sud de l'Auvergne, ayant à son actif plus d'une centaine de morts et autant d'agressions, surtout parmi les femmes et les enfants.

Bien qu'habitués aux attaques de loups, ses contemporains furent frappés par la violence et la cruauté de la Bête. Les documents d'archives qui attestent de sa réalité sont nombreux. Les registres paroissiaux consignant les actes de sépultures, parfois assortis de commentaires, et les documents des autorités de l'époque adoptent tous le terme de "bête féroce" pour désigner cet animal inconnu.

 L'Église n'étant pas en reste, l'évêque de Mende la dénonça comme un fléau de Dieu envoyé aux fidèles pour les punir de leurs péchés. Elle fut également à l'origine d'une véritable psychose collective. Les témoignages décrivant l'animal, oscillant entre le réalisme et la fantaisie, n'ont pas permis de l'identifier, les moyens d'investigation de l'époque étant également trop limités pour proposer une approche scientifique du phénomème.

Depuis plus de deux siècles donc, la Bête du Gévaudan à donné le jour à une abondante production littéraire et iconographique suscitée par cette histoire. C'est aussi...

En savoir plus


Archives restaurées en 2016

A partir du 31/05/2017

arch_dep_lozere_registre_1.jpg

L'opération de restauration d'archives, pour 2016, a ciblé quelques documents en mauvais état matériel de la série G des archives ecclésiastiques, de la sous-série 3 Q des registres de l'Enregistrement pour les bureaux de Meyrueis, Le Pont-de-Montvert et Saint-Alban-sur-Limagnole, ainsi que sur les séries E, H et sous-série EDT, pour la restauration de compoix (ancêtre du cadastre), états de censives et autres reconnaissances féodales (XVIe-XVIIE siècle).

Le minutier des Archives départementales de la Lozère s'avérant tout à fait exceptionnel, de par son ampleur chronologique, son importance matérielle, ainsi que par la diversité de leur implantation géographique, le choix des documents à restaurer s'est également concentré sur celle des minutes des notaires du Buisson, de Mende, du Pont-de-Montvert, de Saint-Étienne-du-Valdonnez, de Serverette et de Villefort.

Enfin, quelques archives privées de la sous-série 131 J concernant les plans de Beauregard, ont également été proposées lors de cette campagne de restauration.

Les Archives départementales de la Lozère consacrent un budget annuel avoisinant les 45 000 € pour 2016, à la restauration des documents d'archives. Sont concernés aussi bien les archives publiques que privées. Les Archives donnent la priorité aux documents et registres détériorés voire très détériorés, qui ont été exclus de la communication en salle de lecture, mais pour lesquels il est encore possible d'en préserver le contenu. Une fois restaurés, tous ces documents sont à nouveau accessibles au public.

En raison également de leur fragilité et de la fréquence de leur consultation en salle de lecture par le public, une partie de ces documents restaurés peut également faire l'objet du programme annuel de numérisation, afin de substituer les originaux à leur copie numérique, avec en plus leur mise en ligne potentielle sur le site Internet des Archives de la Lozère.

Pour accéder à la liste complète et cotes des documents et registres restaurés en 2016, cliquez ci-dessous :

En savoir plus


En ligne, la toute nouvelle lettre d'information des Archives de la Lozère

A partir du 10/05/2017

arch_dep_lozere_histoire_et_patrimoine_30.jpg

La 30e et dernière lettre d'information des Archives Histoire & patrimoine est dans les bacs. Une fois passée la petite émotion, à la vue de ces portraits et regards féminins de notre passé, présentées en première de couverture, vous y retrouvez :

Des sujets historiques ou contemporains.

  • Comme la petite histoire du passeport (ou passe-port), dont sa délivrance relève d'un acte fondateur de l'autorité régalienne, et qui, de tous les documents officiels, est le plus ancien et le plus emblématique, ne cessant d'évoluer dans le temps et avec comme double objectif de permettre la circulation des hommes et d'établir leur identification.
  • Petit retour 2 ans en arrière, sur les événements du 7 janvier 2015 et les attentats au siège du journal satirique Charlie Hebdo, et les conséquences pour l'archiviste : le travail face à la profusion de données, de documents, d'articles... qu'il faut évaluer, sélectionner et collecter, et ceci, afin de conserver et transmettre ce patrimoine qui alimentera les travaux des chercheurs de demain.

Les nouveautés.

  • L'activité du Service éducatif, ô combien importante pour un service d'archives, qui, à la suite de la réalisation, en 2016, d'une exposition sur l'histoire du département de la Lozère, héritier de l'ancien Gévaudan, propose un nouveau livret pédagogique sur ce thème. Il permettra d'aider les enseignants et les élèves à appréhender les évolutions qui ont façonné le département. Et comme c'est un sujet récurrent, le Service éducatif a également réalisé un nouvel atelier de travail sur le loup en Lozère à travers les âges, jusqu'à nos jours. L'atelier présente aussi différents documents relatifs à cette thématique.
  • L'exercice de paléographie, de difficulté moyenne, porte sur la lecture d'une lettre de Marcillac, évêque de Mende à Monsieur de Combettes, évoquant, en 1632, les mouvements de troupes, dans le contecte des révoltes nobilaires, contre le cardinal de Richelieu.

La rubrique Internautes évoque le long processus et les différentes étapes de la numérisation des documents jusqu'à leur mise en ligne sur notre site Internet, plébiscités lors des consultations par de nombreux lecteurs et chercheurs en ligne.

Et pour terminer, la présentation de quelques fonds (dons et acquisitions), entrés dernièrement aux Archives départementales. Il est également proposé dans cette lettre, une liste, non exhaustive, d'ouvrages acquis pour la bibliothèque historique. L'accent est mis sur des ouvrages généraux et monographies, ainsi que ceux ayant trait à l'histoire locale et régionale.

Elle est consultable en ligne en cliquant sur ce lien.

Vous pouvez également vous la procurer en version papier sur simple demande écrite ou par mail.


1re Fermeture annuelle

A partir du 02/05/2017

arch_dep_lozere_fermeture_3.jpg

Les Archives départementales de la Lozère seront fernées au public du lundi 15 mai au mercredi 31 mai 2017 inclus. Réouverture de la salle de lecture le jeudi 1er juin 2017 à 8h30.

Rassurez-vous : les agents ne partent pas en vacances pendant 15 jours... Dommage !?!?!

Blague à part, et pour information auprès des internautes et des accros aux recherches en tout genre sur la Lozère, cette fermeture annuelle est l'occasion pour nous de réaliser des travaux de réfection et de nettoyage de ce bâtiment qui vous accueille dans les meilleures conditions possibles, tout au long de l'année. L'équipe se mobilise également pour compléter le récolement des fonds d'archives, opération qui consiste à contrôler l'intégrité des documents et autres supports et à s'assurer de leur localisation. Cette fermeture permet également d'intensifier les opérations de classement des documents pour leur communication dans les meilleures conditions possibles. Continuez à suivre l'actualité des Archives sur le site, qui vous informe régulièrement sur ces sujets.

Nous réalisons également et ponctuellement des formations complémentaires sur le métier d'archiviste, auprès de l'ensemble du personnel présent lors de cette première fermeture annuelle.

Enfin nous préparons la prochaine exposition présentée prochainement dans nos murs. Mais de cela nous vous en reparlerons plus amplement plus tard.

Le site Internet archives.lozere.fr, lui, fonctionnera toujours pendant cette période de fermeture.


La radio RCF Lozère et les Archives

A partir du 07/04/2017

arch_dep_lozere_radio_rcf.jpg

Depuis le 5 avril 2017, et tous les mercredis à 12h30, sont diffusés (et rediffusés en soirée) à la la radio RCF Lozère, antenne des radios chrétiennes francophones, une série de petits reportages sur l'activité des Archives de la Lozère.

La toute première émission, par Benoît Laiguedé, le directeur, vous présente les archives départementales et les missions qui y sont exercées, en évoquant successivement la collecte, le classement, la conservation et la communication-valorisation, ainsi que les principales actions menées par le service sur ces thèmes-là. Benoît Laiguedé proposera ensuite un sujet consacré à la numérisation des documents d'archives et à leur mise en ligne, développé amplement dans la rubrique Internautes en page 7 de la lettre d'information Histoire & patrimoine, à paraître prochainement. Mais de cela nous vous en reparlerons dans un prochain article.

L'émission suivante est consacrée au thème de l'archivage électronique. En raison de l'évolution rapide des technologies de l'information et de la dématérialisation, Barbara Fontaine vous en explique l'importance, les méthodes et le rôle des différents acteurs, comme les archivistes, informaticiens, juristes. Elle en précise également des difficultés de la conservation de ces données et de ses enjeux futurs.

Alain Laurans, conservateur aux Archives, nous parle d'un de ses sujets préférés, faisant aujourd'hui l'objet de formations et conférences : les enfants trouvés et abandonnés. L'abandon d'enfant n'est plus une appellation usitée de nos jours. On parle plutôt d'accouchement sous "x". En Lozère, de 1830 à 1860,...

En savoir plus


Accéder à votre espace personnel Tout sur votre commune

Archives départementales de la Lozère - 12 avenue du Père Coudrin - 48000 Mende