Imprimer cette page

Archives communales déposées de Vialas - EDT 194 Inventaire complet (pdf)

Fermer le formulaire de recherche

Termes recherchés

Recherche inventaire

Critère(s) de recherche:

502 réponses dans cet inventaire

sommaire

 

Présentation du fonds

-+
  • Archives communales de Vialas - EDT 194

  • Année de publication : 2012Dates extrêmes : 1640-1989
    Cotes extrêmes :
    EDT 194 AA 1 ; EDT  
    Métrage linéaire : 13,40
    • Identification :

    • Description physique



    • Contexte :

    • Nom du (ou des) producteur(s)

      Commune de Vialas

    • Présentation du producteur

      La commune de Vialas, n° INSEE 194, est située dans l'arrondissement de Florac et fait partie jusqu'en 2015 du canton du Pont-de-Montvert et depuis du canton de Saint-Etienne-du-Valdonnez. Son territoire est limitrophe du Gard (16 km du Pont-de-Montvert, 41 km de Florac et à 51 km de Mende). Avant 1789, la paroisse était rattaché au diocèse d'Uzès.

      Au recensement de 2008, la commune comptait 497 habitants, contre 2448 habitants en 1866. Le territoire de la commune fait partie des Cévennes, on y cultive les chataigniers, la vigne et les mûriers. La rivière du Luech y coule d'Ouest en Est. En 1783, la découverte de filons de plomb argentifère entraina l'ouverture des mines, d'abord associées aux mines de Villefort, qui occupèrent une grande partie de la population jusqu'en 1894. Leur exploitation correspond à l'apogée économique de la commune.

      Au Moyen-âge, le siège de la paroisse était à Castagnols, au sud-ouest, sur l'autre rive du Luech, avant d'être transféré à Vialas après 1685. Vialas paroisse protestante, dépendait sous l'Ancien régime du synode des Cévennes, actuellement du Consistoire de Meyrueis. Le temple, édifié par les protestants en 1612 échappa à la démolition, après la Révocation de l'Edit de Nantes car l'évêque d'Uzès l'attribua aux catholiques dès 1682. Il resta fermé quelques temps à la Révolution et fut rendu au Consistoire réformé en 1804. On peut déplorer l'absence d'archives relatives à ce monument dans les fonds communal déposé.

      Le premier Cours complémentaire du département ouvrit à Vialas en 1890, fut transformé en collège dans les années 1960 et cet établissement représente toujours un élément important dans la vie du village.

    • Historique de la conservation

      Les archives communales de Vialas ont été très soigneusement conservées en mairie depuis le XIXe siècle, jusqu'à leur dépôt aux Archives départementales. Cependant de nombreux documents publics se sont au fil des siècles retrouvés dans des archives familiales.

    • Modalités d'entrées

      La commune de Vialas a déposé la quasi-totalité de ses archives anciennes et modernes aux Archives départementales de la Lozère en 4 dépôt successifs (1955, 1959, 1994 et 2009).

      En 2010, lors du classement des documents trouvés dans le garage, quelques dossiers provenant des archives du collège sont réapparus.

      Réintégration d'une liste nominative donnée par un particulier en 2006.

    • Contenu et structure :

    • Présentation du contenu

      Vialas représente un des plus beau fonds d'archives communales déposées du département, tant par son importance matérielle et chronologique, que par la diversité des domaines d'interventions représentés.

      Parmi les documents antérieurs à la Révolution on peut signaler les deux compoix de Castagnols (CC 1 et CC 4), la très belle collection de registres paroissiaux catholiques et protestants. De plus, la commune a la chance, chose rare en Lozère, d'avoir conservé son cahier de doléances.

      Les archives modernes sont presque toutes représentées par des séries complètes. Ainsi, les délibérations communales se suivent sans interruption de l'an VIII à 1906 (et même depuis 1745). Les listes nominatives de population sont conservées de1836 à 1946. Les séries économiques sont très fournies, statistiques agricoles, tout comme les documents concernant les deux guerres mondiales, classés à la fois dans la série militaire (H) et dans celle du ravitaillement (F). De nombreux documents sériels reflètent la vie de la commune (stocks de vin,recensement militaire, budgets, comptes, listes électorales..).

      Mais l'intérêt de ce fonds réside surtout dans les archives concernant les spécificités propres de la commune. Cela concerne d'abord les documents rattachés à la mine, à son exploitation et aux mineurs (série N, F et Q). Mais, on peut aussi citer les archives sur la forêt de Gourdouze et à ses droits d'usage (série N). Il faut également noter, dans la série R, la présence de documents concernant le Syndicat d'initiatives, très actif dès 1912.

      Le seul point faible concerne les bâtiments puisqu'il n'existe aucun dossier sur le temple / église.

    • Mode de classement

      Le classement du fonds respecte le cadre de classement réglementaire de 1926 pour les archives communales.

    • Accès et utilisation :

    • Statut juridique

      Archives publiques

    • Modalités de reproduction

      La reproduction des documents est soumise au règlement de la salle de lecture et aux conditions de réutilisation des informations publiques des Archives départementales de la Lozère

    • Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

      Les registres paroissiaux et d'état civil sont communiqués sous forme d'images numérisées.

    • Instruments de recherche

      Répertoire numérique détaillé électronique, 2012

    • Sources complémentaires :

    • Existence et lieu de conservation de copies

      Le compoix (EDT 194 CC 4) a été microfilmé sous la cote 2 Mi 44 1

    • Sources complémentaires aux AD 48

      • Archives publiques :
      • - Sous-série 3 E (Notaires) :
      • 3 E 8566 – 8572 Jean Perier 1680-1723
      • 3 E 8573 Jean-Antoine Escalier 1731-1734
      • 3 E 8574 – 8580 Jean-Pierre Mazoyer 1761-1781
      • 3 E 8593 – 8606 Jean-Baptiste Mazoyer 1781-1826
      • 3 E 8581 – 8851 Jean-Antoine Escalier 1795-1826
      • 3 E 8607 – 8626 Jean-Baptiste-Hippolyte Mazoyer 1829-1859
      • 3 E 10551, 11347, 11352, 8625-8626, Jean-Baptiste-Hippolyte Mazoyer 1851-1863, 1870-1871
      • 3 E 11511Jean-Baptiste-Hippolyte Mazoyer
      • - Sous-série 4 E (état civil collection du greffe,double) :
      • Registres paroissiaux catholiques :
      • 4 E 194 1 - 1688 - 1692 B.M.S. Castagnols (4 cahiers)
      • Registres paroissiaux protestants :
      • 4 E 194 2 - 1667 - 1685 extraits B.M.S., 1668 - 1671 B.M.S.
      • 4 E 194 3 - 1673 - 1685 B.M.S.
      • - Registres d'état civil
      • 4 E 194/4 -4 E 194/29 : 1793-1932
      • - Sous-série 2 O (Administration communale):
      • 2 O 1832 : Personnel et police (1824-1922)
      • 2 O 1833 : Écoles (1832-1930)
      • 2 O 1834 : Autres bâtiments civils, horloge, monument aux morts, lavoir (1889-1924)
      • 2 O 1835 : Église, presbytèrean XI-1940). Temple (1845-1892). Cimetière (1887-1938)
      • 2 O 1836 : Eau. Electricité (1898-1939)
      • 2 O 1837 : Etats de sous répartition (1907-1927)
      • 2 O 1838 : Délimitation du territoire de la commune (1813-1838). Droits de place(1894-87). Contentieux (1892-1938)
      • - Sous-série 3 O (vicinalité):
      • 3 O 884-885 : voirie communale, voirie urbaine, ouvrages d'art (1868-1941)
      • - Sous-série 3 P (cadastre napoléonien)
      • 3 P 1886/1-25 : plan cadastral (1813)
      • 3 P 1466-1474 : matrices cadastrales (1825-1955)
      • - Sous-série 1 T (enseignement):
      • 1 T 168 : créations, suppresssions d'écoles (1888-1934)
      • 1 T 219 : locaux scolaires ((1909-1933)
      • 1 T 399 : enseignement privé (1851-1892)
      • 1 T 590 : resnseignements sur les écoles (1861-1941)
      • 1 T 682/194 : 5 monographies d'instituteurs (chef-lieu, le Martinet, Chanteperdrix) de 1862 et 1874
      • 1 T 686 : Récit de la vie à Vialas pendant la guerre 1914-1918 par l'instituteur
      • Les quelques dossiers du collège d'enseignement général, héritier du cours complémentaire, trouvés lors du dépôt de 2010, sont classés dans la série 1 T.
      • - Sous- série 2 W (Administration départementale)
      • 2 W 4314 : monographie de Vialas par C . Pellequer, instituteur public à Bluech, Saint-Privat-de-Vallongue, (1 cahier 27 p.), 1914.
      • 1Sous-série 1 Z (sous-préfecture de Florac) :
      • 1 Z 65 : dossier de Vialas (1891-1929)
      • Archives privées :
      • Fonds du Consistoire de Vialas (déposé en 1998)
      • 60 J 1 à 17 1801-1944

    • Sources complémentaires externes

      La commune conserve le reste de son fonds.

      Archives départementales du Gard :

      Sous-série 2 E : Notaires :

      2 E 28/326 Pierre Delafont 1646-1656

      Série H : Clergé régulier

      H 848/10, 870/13, 889 f° 608-662 archives ecclésiastiques

    • Bibliographie

      DOMBRE (P.), SCHMITT (J-C), SCHMITT-PANTEL (P.), VERNEY(J.), Vialas en Cévennes et son temple depuis 1612, Montpellier : Presses du Languedoc, 1997, 96 p.

      ROUX (Jean), La communauté de Vialas de la fin du XVIIe au XIXe s. Recherches historiques et généalogiques, Mende : O.P.U.S. et I.R.G.C.C., 1996, 176 p.

      Du Trenze au Luech. Bulletin périodique local de Vialas, 1982- (cote Arch. dép. Lozère 1 PER 439)

    • Indexation :

    • Lieux

      Vialas (Lozère, France) / Cévennes (France)

    • Thèmes

      commune



    Archives départementales de la Lozère - 12 avenue du Père Coudrin - 48000 Mende