Actualités

Zoom sur les journaux rédigés par Hippolyte Troucelier (1914-1920)

A partir du 06/04/2022 Actualité des archives

Dans le cadre de la nouvelle rubrique qui alimentera régulièrement les actualités de notre site tout au long de l'année, nous mettons en lumière, de façon éclectique, une sélection de fonds classés et dont l'inventaire a récemment été mis en ligne sur notre site internet. Le but de ces zooms est également de mettre en avant le travail réalisé par le personnel des Archives départementales de la Lozère, qui permet de rendre accessible ces fonds au grand public.

Notre second zoom porte sur le fonds 6 Num 1/36, qui regroupe 16 journaux rédigés par Hippolyte Troucelier, pendant la période d'août 1914 à janvier 1920.

Hippolyte Troucelier (1864-1933) est un représentant des institutions laïques de la 3e République. Issu d'une famille nombreuse de paysans lozériens, de Javols et de ses environs, il a lutté toute sa vie contre l'obscurantisme et la main mise de l'enseignement religieux sur l'éducation, ce qui lui vaudra quelques déboires avec l'administration. Arrivé un peu par hasard dans le métier d'instituteur, il s'inscrit dans une lignée familiale où ce métier occupe une place centrale, chez les femmes comme chez les hommes.

Il a également été d'une grande curiosité intellectuelle, s'intéressant à l'astronomie, publiant un recueil de poésies, participant aux premières ébauches de syndicats enseignants. Mais il est aussi resté ancré dans la profondeur du terroir, en tant que fervent pêcheur (il a publié un manuel de la pêche à la truite), chasseur et apiculteur. Il pratique aussi la menuiserie à haut niveau, parallèlement à sa fonction d'instituteur.

L'écriture a joué un grand rôle dans sa vie : écriture de multiples poèmes, rédaction de ses mémoires jusqu'en 1932, recherches sur la Révolution à Altier et écriture d'un journal intitulé "Pendant la guerre", relatant les événements du conflit de 1914-1918, non seulement autour de lui, mais sur le front et dans le monde.

C'est à Altier, où il occupa son dernier poste d'instituteur et de secrétaire de mairie, qu'il rédige ces 16 cahiers, soit 490 pages manuscrites, qui relatent tous les tourments et les espoirs de cette époque. Ces cahiers, confiés pour être numérisés par nos soins et mis en ligne sur notre site internet, sont conservés par Jean-Michel Lesbats, arrière petit-fils d'Hippolyte Troucelier.

Pour accéder à l'inventaire et au contenu de ces cahiers, cliquez ici.

Et, portez-vous bien !


Naviguer vers...

Accéder à votre espace personnel Tout sur votre commune