Imprimer cette page

Fonds de la famille Eimar de Jabrun

Fermer le formulaire de recherche

Termes recherchés

Critère(s) de recherche: Mende

Présentation des notices

-+
  • 147 J 1-62 - Famille Eimar - (1489-2016)
    • 147 J 9-61 - Eimar de Jabrun - (1489-2016)
      • 147 J 9-51 - Dossiers par individus - (1605-2016)
        • 147 J 26-37 - Enfants de Pierre - (1762-1840)
          • 147 J 26-28 - Marie-Victoire Eimar de Jabrun (1741-1836), ex-épouse de Barthélémy-Robert, Joseph de Nogaret (1727-1794) - (1762-1836)
            • 147 J 27 - Correspondances familliales et personnelles de Marie-Victoire Eimar de Jabrun. - (1767-1831)
              Présentation du contenu :

              Ses correspondants sont :

              • le chevalier Dominique Blanquet de Rouville, son cousin : nouvelles de la famille, de son frère Jacques-Dominique en séjour à Paris, mention de son ex-époux, de la vocation religieuse de Sophie, sa soeur (15 juin 1767) ;
              • l'abbé Blanquet de Rouville, son cousin : les échanges relatent les relations avec son ex-époux (30 avril 1768) ;
              • Sophie Eimar de Jabrun, religieuse à l'Union Chrétienne, sa soeur : mention de Abbon-Pierre-François Bonnel de La Brageresse, responsable de la charge spirituelle du diocèse de Mende (sans être évêque) de 1791 à 1801, puis évêque de Viviers (14 février 1770) ;
              • le baron Pierre Barthélémy Joseph de Nogaret, son fils : 26 lettres dont l'ensemble porte sur les nouvelles de la famille et les affaires, d'un décès dans la famille Eimar (seconde lettre sans date), de Boussuge, séjournant à l'infirmerie du Palais à Montpellier, auparavant à la Maison de Force, demandant des faveurs matérielles (cette personne écrit à Marie-Victoire le 18 avril 1807) (3 mai ?), de la santé de monsieur de Paillerets, de la politique et des « affaires de Pologne », de la conscription en Lozère (13 mai ?), des « affaires à la Guadeloupe », d'un livre de pasigraphie envoyé à son oncle Eimar qui « ressemble plus à un grimoire de nécromencien » (20 germinal an VII), d'une succession en cours dans la famille Eimar (lettre partiellement déchirée du 16 pluviôse an XII), mention d'un Bourillon, de Mende, dénoncé pour exemption de la conscription, mais blanchi (20 ventôse an XII), d'Albon Eimar de Jabrun et de son projet de devenir géomètre en chef, d'une épidémie de fièvre jaune qui oblige à mettre en quarantaine les navires espagnols (7 germinal an XII), description de la cérémonie du couronnement de Napoléon 1er, où sont présents Jacques-Dominique Eimar de Jabrun et de Madeleine Albis de Gissac, son oncle et sa tante (12 frimaire an XIII), interruption des relations avec l'Espagne, de l'affaire qui occupe son oncle Jacques-Dominique avec Alexandre-Paul de Châteauneuf-Randon (2 ventôse an XIII), décès en bas âge d'un des enfants Bonnet, victime d'une maladie semblable à celle qui a emporté le fils du roi de Hollande, peut-être le croup (1er août 1807), non attribution du titre de baron d'Empire à Pierre-Barthélémy, la guerre et des troubles en Espagne, de Manuel Godoy (appelé ici « le Prince de la Paix ») proposant l'exil en Amérique du roi d'Espagne, de l'envoie de 120.000 hommes, de la prise de Madrid et de l'exil du roi, de Godoy puis de l'arrivée d'un des frères de Napoléon sur le trône (30 mars 1808), projet de mariage de Pierre-Barthélémy refusé une première fois par sa mère, et du retour de l'Empereur de la campagne d'Espagne (16 avril 1808), prise de la Martinique par les Anglais et de leur menace sur la Guadeloupe (8 avril 1809), accouchement de Sophie Bonnet de Paillerets, sa cousine par alliance, d'une fille, et nouvelles d'une autre fille, Clara (18 juin 1809), procès concernant Augustin Eimar de Jabrun, son cousin, et de son impact (4 avril 1810), même procès (26 juin 1810), nouvelles du fils d'Augustin Eimar de Jabrun et de Sophie Bonnet de Paillerets, Maximin, en pension à Paris (23 août 1821), mention de Maximin qui souhaite entrer dans les ordres, alors que son oncle envisageait l'école Polytechnique, d'une petite Émilie, qui doit rester tout le mois avec eux, « pour lui donner le temps d'apprendre un peu de Français dont l'usage lui est encore très peu familier. Nous l'envoirons chaque jour dans une petite école du voisinage afin qu'elle perde l'habitude de ne causer qu'avec nous et toujours en patois », de Madeleine Albis de Gissac et de son « indolence qu'on doit naturellement contracter quand on a longtement habité le climat brûlant de nos colonies » (8 décembre 1822) (an VII-1830) ;
              • Jules de Nogaret, son petit-fils (26 décembre 1826 ; 23 décembre 1829) ;
              • Armandine de Nogaret, sa petite-fille : 3 lettres (dont une sans date, avec un mot d'Emilie, une autre de ses petites-filles) (1830-1831) ;
              • Agathe Eimar de Laval, sa sœur : 2 lettres où, dans l'ensemble, elle décrit le quotidien et l'affaire qui oppose monsieur de La Rochenégly à Augustin Eimar de Jabrun, leur neveu (11 et 22 août 1810) ;
              • Augustin Eimar de Jabrun, son neveu : 8 lettres dont l'ensemble porte sur le quotidien, l'agriculture et le commerce, signalement d'une meute de « douze gros loups » près du domaine du Boy (8 octobre 1807), le procès qui oppose Jacques-Dominique Eimar de Jabrun à Alexandre-Paul de Châteauneuf-Randon, concernant le château du Boy (29 septembre 1808 et 9 juillet 1810), la demande « au préfet [de] 20 Espagnols pour travailler à son chemin. On les nourrit et blanchit » (5 septembre 1809) (1807-1810) ;
              • Reversat (7 prairial an XII) ;
              • Sambucy de Sorgues : 3 lettres où il est fait mention de la «famille des Iles» (21 mai 1812), de l'abbé Louis, son frère qui « pour une fausse dénonce » est « depuis trois mois à Paris dans les Prisons de la Force » (16 septembre 1812) (1812) ;
              • Boussuge, Pierre : d'origine lozérienne, il est détenu pour 10 mois à Montpellier, mais, malade, il demande à finir sa détention à l'infirmerie du Palais, faveur qu'il demande de transmettre à son fils. Cette personne est mentionnée dans la correspondance entre Pierre-Barthémlémy et sa mère (18 avril 1807).
              Lieux : Paris / Montpellier (Hérault, France) / Pologne / Guadeloupe (France ; département d'outre-mer) / Mende (Lozère, France) / Espagne / Madrid (Espagne) / Martinique (France ; département d'outre-mer) / Le Boy (Lanuéjols, Lozère, France ; lieu-dit) / Lanuéjols (Lozère, France) -- Château du Boy / Lanuéjols (Lozère, France) / Royaume-Uni
              Thèmes : vie quotidienne / vie religieuse / ecclésiastique / prisonnier de guerre / population pénitentiaire / succession / conscription / épidémie / action sanitaire / grande école / langue régionale / occitan / agriculture / commerce / loup / faune sauvage / colonies
              Organismes : Couvent des Dames de l'Union chrétienne (Mende)
              Personnes et familles : Blanquet de Rouville (abbé) / Blanquet de Rouville, Dominique (1728-1806) / Eimar de Jabrun, Jacques-Dominique (1748-1810) / Nogaret, Barthélémy-Robert Joseph de (1727-1794) / Bonnet de Paillerets (famille) / Eimar de Jabrun, Marianne-Louise Sophie (1749-1789) / Bonnel de La Brageresse, Abbon (1757-1844 ; évêque de Viviers ; 1826-1841) / Nogaret, Pierre Barthélémy Joseph de (1762-1841) / Boussuge, Pierre / Bonnet de Paillerets (famille) / Bourillon (famille) / Eimar de Jabrun, Albon (1780-1850) / Napoléon 1 (1769-1821 ; empereur des Français ; 1804-1814/1815) / Albis de Gissac, Madeleine (1756-1843 ; épouse Eimar de Jabrun) / Châteauneuf-Randon, Alexandre-Paul de (1757-1817) / Godoy y Álvarez de Faria, Manuel (1767-1851 ; chef du gouvernement Espagnol ; 1792-1798) / Eimar de Jabrun, Augustin (1778-1856) / Bonnet de Paillerets, Sophie (1769-1832 ; épouse Eimar de Jabrun) / Eimar de Jabrun, Clara (1802-1826) / Eimar de Jabrun, Maximin (1804-1843) / Nogaret, Jules de / Nogaret, Armandine de / Nogaret, Émilie de (1814-1856) / Eimar de Jabrun, Joséphine-Agathe (1745-1824 ; dite Eimar du Chaylar) / La Rochenégly (famille de) / Reversat (famille) / Sambucy de Sorgues (famille de) / Sambucy de Sorgues, Louis de (abbé)
              Contexte historique : Premier Empire (1804-1815) / guerres napoléoniennes (1800-1815)