Imprimer cette page

Fonds Vachin

Fermer le formulaire de recherche

Termes recherchés

Critère(s) de recherche: Rieutort-de-Randon

Présentation des notices

-+
  • F 422-430 - Famille Vachin - (1778-1861)
    • F 423-428 - Correspondance - (1785-1842)
      • F 423 - Lettres de J. Vachin, prêtre, et de l'un de ses frères, au sieur Vachin, avocat et notaire à Mende, leur frère, concernant les affaires de l'abbé. - (1785-1790)
        Présentation du contenu :

        Contient en particulier :

        De Toulouse, le 4 octobre [17]85... « Je partiray demain 5° du courant pour la Gascogne, pour aller faire ma révérance profonde au prélat lombézien et en suitte à Monsieur le curé de Savères. Je ne scay à qui de deux je fairay le plus du plaisir, j'ay grande raison de croire que ce ne sera pas Monsieur le curé ; mais n'importe, je trouve le pays fort agréable, et encore m'a-t-on dit, la Gascogne est préférable, et on me dit tant de bien des Gascons, que mon envie augmente de jour en jour... D'habiter parmy eux... Toulouse seroit volontiers mon manoir, mais malheureusement on y prend les gros écus pour de sols... Le pain a un prix plus modéré qu'à Mende, mais le fourrage 2s. La livre »... ; De Balizac, le 22 octobre 1788... « les gens n'y sont pas bien affables, mais il faut attribuer leur rusticité plus tôt à l'air du pays qu'à leur caractère, car ils sont bien portés à obliger... Si ces gens la paressent grossiers Ils ne le sont pas dans le fonds, mais c'est faute d'être visités dans leurs bois »... ; De Marcellus, 16 mai 1789 :... « il (l'évêque de Bazas, Jean Baptiste Amédée de Grégoire fils de Jean de Grégoire, seigneur de Saint-Sauveur et de Lucrèce Françoise de Chapelain d'Issenges) a été cependant à Paris, car il fut élu député d'une voix unanime par son clergé et il en avoit grande envie, car il faisoit briguer les suffrages des curés encore non assemblés, il en a ressenti une joye extrême, et je crois qu'il seroit mort de chagrin, s'il ne l'eut été... On assure que Monsieur l'abbé de Chapelain (Jean Antoien Hercule, vicaire général de Bazas, fils d'Antoine de Chapelain, seigneur de Trouillas, et de Marie Anne Pontier, dame de Pontperdu), son couzin, est nommé son coadjuteur, ce sont les vœux du diocèze tant on reconnoit dans ce Monsieur là toutes les qualités nécessaires pour un bon évêque... L'évêque d'Agen a été aussi député par l'assemblée, mais grâces en soient rendues aux moines de son diocèze, car il n'y eut pas avanie ou plus tôt vérité que son clergé ne luy reprochât, tellement qu'il en fut malade... Celuy d'Oléron (sic) fut chassé ignominieusement de l'assemblée, l'archevêque de Bordeaux (Jérôme Champion de Cicé) l'a été plus tôt par brigue que par faveur »... ; De Marcellus, le 22 septembre 1789 :... « on parle beaucoup de la suppression des dixmes, si elle a lieu et que la fixation des pansions des curés soit la même dans votre province que dans celle cy, je ne balanceray pas à prendre le chemin du Gévaudan... Tous les curés, à la nouvelle de la suppression des dixmes, ont été et sont encore dans la consternation ».
        Description physique : 14 lettres
        Lieux : Balizac (Gironde, France) / Bazas (Gironde, France) / Le Savinier (Rieutort-de-Randon, Lozère, France ; lieu-dit) / Marcellus (Lot-et-Garonne, France) / Paris / Toulouse (Haute-Garonne, France) / Rieutort-de-Randon (Lozère, France)
        Thèmes : ministre du culte / parlementaire
        Personnes et familles : Champion de Cicé, Jérôme (1735-1810) / Chapelain (famille de) / Chapelain d'Issenges, Lucrèce-Françoise de (épouse de Grégoire de Saint-Sauveur) / Grégoire, Jean de / Grégoire de Lambrandès de Saint-Sauveur, Jean-Baptiste-Amédée de (1709-1792 ; évêque de Bazas ; 1746-1789)
        Contexte historique : Révolution de 1789