Enquête sur une altercation au marché de Sainte-Enimie (niveau « expert »)

Chefs de monitoire relatif à une altercation survenue sur la place de Sainte-Enimie un jour de marché, août 1617

Feuillet double, papier

Arch. dép. Lozère, 20 B 1

Découvrir le document

Cliquez sur l'image pour découvrir les documents :

Autour du texte...

Cette écriture du début du XVIIe siècle peut au premier coup d'oeil sembler abordable : grande taille, mots bien espacés, lignes bien séparées. Pourtant, la forme des lettres n'est pas simple : les lettres anguleuses et les lettres rondes ne sont pas celles que l'on croit, inversées par rapport au style d'écriture actuel. Il est donc nécessaire, pour déchiffrer certains mots, de bien les décomposer pour analyser les lettres.

- Le groupe « er » , embûche classique, doit être repéré afin de ne pas partir sur des contresens.

- L'emploi de « r » ronds , creusés comme des « v » actuels : leur boucle presque fermée les rend a priori peu identifiables, comme ici dans le mot « sarrurier » : (notez de plus l'enchaînement dans la première syllabe de deux « r » écrits différemment, un rond et un classique).

- Les « s » finaux, composés de deux boucles ressemblant à des « c » actuels : .

- Les « e » ne sont pas d'une rondeur parfaite : ; « cassés » en leur milieu, ils se confondent avec les « c », qui se composent schématiquement de deux traits perpendiculaires.

- Plusieurs majuscules, aux formes déjà rencontrées dans des textes antérieurs : le « L » à pied